Vente de vins

Vins rosés, en forte progression !
focus-rose-provence-et-rose-vigne-visuel.jpgEn quinze ans, la production de rosé en France est passée de 10% à 26% des volumes, dépassant maintenant largement la part des blancs (17%). Comment expliquer une telle croissance d’un vin longtemps méprisé par les amateurs ?

Les chiffres du rosé donnent le tournis. Qui pouvait imaginer, il y a quelques années qu’ils représenteraient en 2011 près de 90% de la production de vin dans l’appellation Côtes de Provence ?

A elle seule, cette dernière représente plus de 5% du rosé produit dans le monde entier !

 

La première raison de ce nouveau succès est sans doute due aux progrès qualitatifs de ce type de vin. Autrefois produit avec les mauvaises grappes des cépages les moins intéressants, il est aujourd’hui traité avec les mêmes soins que les vins rouges et les vins blancs.

 

La seconde raison est que ce profil de vin, frais et facile à comprendre, correspond tout à fait aux attentes d’une clientèle qui se reconnaît dans ce breuvage frais et léger qui plaît aussi à tous ceux qui n’ont pas envie de se prétendre “connaisseurs”, mais qui souhaitent simplement passer un moment agréable avec un vin dont la couleur apparaît comme festive et conviviale, d’où le succès des rosés vendus en magnums.

 

Autre raison des ventes en croissance vertigineuse : le rosé n’est plus un vin saisonnier bu l’été pendant les vacances.

Sa consommation va aujourd’hui du printemps à l’automne sans doute parce que les consommateurs ont découvert qu’on pouvait associer un rosé à autre chose que les olives de l’apéritif au bord de la piscine. Les rosés modernes peuvent être mariés à de nombreux plats.

 

 A l’opposé de ce positionnement, certains rosés se placent indéniablement dans la cour des grands vins. Ils ne seront sans doute jamais aussi complexes que les plus grands rouges ou blancs de France, mais ce sont clairement des vins de très haut niveau, capables d’accompagner un repas gastronomique et de vieillir avec grâce.

Les rosés de Tavel se sont toujours placés dans cette famille. Aujourd’hui les domaines provençaux ou du sud de la France, notamment à Bandol, sont de plus en plus nombreux à proposer de grands rosés de gastronomie.

Ils sont même rejoints depuis peu par quelques châteaux bordelais très connus… Qui aurait pu croire cela il y a quelques années ?
Le succès du rosé ne semble donc pas près de se ralentir !

 
Millésime